Calvi Plongée - Quai Landry Port de plaisance - 20260 Calvi
facebook

ok

Calvi plongée 2b

admin
Ombre de Calvi et sa citadelle
Exploration sur le B17

Exploration sur le B17

Peu avant l'arrivée sur l'objectif, le 97th Bomber-Group est particulièrement ciblé par la chasse allemande.

Un B-17, portant le serial 42-31044, est alors sévèrement touché par les tirs ennemis. Nous avons retrouvé le pilote de cet appareil, le sous-lieutenant Frank G. Chaplick, qui nous raconta avec précision l’histoire de sa dernière et assez terrifiante mission :

Rapport de F. Chaplik : lors de notre approche sur l'objectif, le groupe dut effectuer un virage plus prononcé sur la gauche pour corriger l'angle d'attaque prévu au plan de vol. Notre avion se trouvant sur l'aile droite de la formation, je me suis retrouvé décalé et surtout isolé, pour éviter un possible risque de collision un certain laps de temps. Cela nous fut fatal, car notre B-17 fut prit à partie par les tirs ennemis.

Avec 2 Moteurs en feu et un troisième qui toussotait, il ne nous restait plus grand chose à faire, sinon s'accrocher aux commandes...

Malheureusement, notre opérateur-radio et le mitrailleur de sabord avait été tué durant l'attaque. Tout aussi terrible, notre mitrailleur arrière eu juste la force de nous informer par l’interphone qu’il se mourrait.

Soudainement, un Me-109 eut la mauvaise idée de venir voler de concert quelques instant avec nous et sur notre gauche !

Immédiatement, le navigateur dirigea les deux 50 de la tourelle de menton sur lui et le cribla littéralement d'impacts.

L'appareil allemand piqua du nez en dégageant un long panache de fumée noire, tandis que des P-47 arrivèrent fort heureusement à la rescousse stoppant net le combat.

L’un d’eux nous escorta et nous prîmes un cap direct sur la Corse.

Là, un appel à la tour de contrôle de Calvi nous fit savoir que la piste était limite pour recevoir un appareil endommagé de notre envergure.

Je décidais alors, malgré nos 2 moteurs maintenant coupés (le feu ayant été éteint grâce aux extincteurs d'ailes), de faire un premier passage pour évaluer le terrain. Nous retrouvant de nouveau sur la mer, j'effectuais au jugé notre approche finale lorsque le troisième moteur touché s'arrêta sans avertir.N'ayant plus assez de puissance à ce moment précis et perdant imédiatement de l'altitude, je n’avais plus qu'un seul choix : amerrir.

C'est ainsi que je posais le B-17 sur les flots, très proche et face à la citadelle de Calvi.L'avion ne se cassa pas durant l'opération, et flottat quelques minutes, ce qui nous permis de l'évacuer, hormis les 3 mitrailleurs tués durant l'attaque et dont les corps coulèrent avec l'épave.

 
  • B17 Plonge Calvi Epave
  • B17 Calvi Plonge
  • B17 Calvi Plonge Apne Pascal
  • B17 Jef.P Calvi Plonge